Météo

05:45 21:51
12 km/h O
12°C Min9°C Max16°C
Eclaircies
Aujourd'hui Dimanche 7 juin

Accès au webmail

Recherche



Communiqué de M. le Maire

Communiqué du 28 avril 2020

 

---------------------------------------------------------------------------------

Communiqué du 23 avril 2020

Chères Plesséennes, Chers Plesséens,

Avec la pandémie du COVID-19, nous vivons une crise sanitaire sans précédent qui contraint la grande majorité des Français et des Plesséens au confinement.

A travers ces lignes, je souhaite tout d’abord vous remercier pour l’effort collectif que vous avez largement démontré depuis le début de celui-ci.

Si la Police municipale a dû faire beaucoup de pédagogie au début de la période, les agents me disent aujourd’hui que la grande majorité des Plesséens a compris la nécessité de rester à la maison, et surtout de ne sortir que lorsque c’est vraiment nécessaire et, en l’occurrence, le moins souvent possible.

Je suis fier de cette solidarité Plesséenne qui a été démontrée au niveau familial naturellement, mais aussi au niveau du voisinage ; beaucoup d’entre vous ayant spontanément proposé aux plus fragiles de s’occuper de leurs courses de première nécessité ou plus simplement en prenant des nouvelles régulièrement.

Fier également de celle qui est spontanément venue de Plesséens anonymes proposant leurs services pour participer à la tenue du Centre Territorial Ambulatoire et pour la prochaine distribution de masques.

A tous je dis donc un grand merci, comme je remercie aussi les parents et les enseignants qui assurent quotidiennement, chacun à un bout de la chaîne, la continuité scolaire. Préparer et corriger les cours à distance est certainement aussi difficile pour les enseignants que l’est la gestion de l’avancée du travail de l’enfant pour les parents. Bravo à tous !

Depuis le début de cette crise, le personnel communal et votre municipalité sont aussi dans l’action.

La ville du Plessis-Trévise agit de concert avec les mesures prises par le Gouvernement et en coordination avec les services préfectoraux. En lien avec le Directeur Général des Services, le Directeur de Cabinet et des Élus qui ont souhaité y participer, je pilote personnellement une cellule de gestion de crise qui a permis, dans les plus brefs délais, la réorganisation complète de nos services pour accompagner le plus efficacement possible chaque Plesséen, et en particulier les plus vulnérables, dans cette difficile épreuve.

En mairie :

  • La mairie a fermée ses portes au public mais n’a pas cessé ses missions de service public. J’ai demandé au Directeur Général des Service de mettre en sécurité le personnel communal en le confinant au maximum. Télétravail pour ceux dont l’activité le permet et limitation maximum des sorties pour les agents dont l’action se situe sur le terrain. La mairie étant fermée au public, mais souhaitant pouvoir répondre aux questions des Plesséens, tant relative à la vie quotidienne qu’à la période de crise Covid, un accueil téléphonique a été mis en place. Deux personnes sont physiquement présentes en mairie du lundi au vendredi, sachant que le samedi matin elles assurent à tour de rôle cet accueil téléphonique depuis leur domicile via une ligne téléphonique déportée dédiée.
  • Dans le cadre de la continuité du service, les déclarations de naissances et de décès ont été assurées en mairie après prise de rendez-vous par les administrés et les inscriptions scolaires ont immédiatement été rendues possibles en ligne.
  • Un Registre communal de veille sanitaire et sociale a été ouvert par l’équipe du CCAS qui, en plus du portage de repas à domicile, n’a jamais cessé ses actions à destination du public le plus fragile, je vous en reparlerai plus tard.
  • Une ligne téléphonique dédiée a été mise en place proposant un soutien psychologique aux Plesséens qui en éprouvent le besoin en cette période de confinement.

Dans les crèches et les écoles, dès le 17 mars, l’accueil des enfants des personnels soignants et de ceux des forces de l’ordre a été assuré :

  • Dans les crèches en nous tenant prêts à les accueillir sur réservation avec nos structures (crèche familiale / crèche collective « le bon petit diable ») de 8h à 18h du lundi au vendredi pour les enfants de plus de 4 mois à moins de 3 ans non scolarisés : contact auprès de la coordinatrice petite enfance au 06 19 41 81 95.
    Notez que la PMI est, quant à elle, restée ouverte au public mais exclusivement sur rendez-vous.
  • Dans les écoles en assurant la continuité de l’accueil scolaire, des enfants scolarisés dans la ville, centralisé à l’école Marbeau grâce au maintien d’un accueil périscolaire le midi de 11h30 à 13h20 sans restauration (repas fournis par les parents) et le soir après l’école de 16h30 à 19h. Pour limiter l’éparpillement de nos moyens, nous avons obtenu de l’inspection académique que l’accueil scolaire soit réalisé dans cette école où nous avons déployé le service périscolaire maternel comme élémentaire en continuité : les enseignants volontaires qui sont présents examinent scrupuleusement la validité des pièces produites en application des directives qu’ils ont reçues : présentation d’un badge ou attestation professionnelle.

A la RPA :

  • Une liaison Skype a été mise en place à la Résidence pour Personnes Âgées afin que les résidents puisent communiquer avec leurs proches durant la fermeture de l’établissement.
  • La réouverture aux visiteurs, décidée par le gouvernement a été organisée afin de permettre, dès le 27 avril, aux résidents de pouvoir recevoir leurs familles dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire.

Dans la ville :

  • Tous les équipements municipaux, culturels, sportifs et associatifs ont été fermés et le resteront jusqu’à la mi-juillet au moins.
  • Le stationnement résidentiel de surface a immédiatement été rendu gratuit et le parking de l’Hôtel de Ville est resté ouvert dans les conditions tarifaires habituelles.
  • Avant que le Gouvernement ne s’empare du sujet, j’ai imposé la fermeture du marché et envisagé, avec les commerçants concernés, les possibilités de livraisons à domicile de leurs clients qui le souhaitent.
  • Si le personnel a été confiné, un service minimum d’entretien de la voirie et les espaces verts a été mis en place.
  • Le GPSEA a pour sa part suspendu les collectes de déchets verts et d’encombrant afin de recentrer son activité sur les collectes primordiales de nos ordures ménagères et de nos déchets recyclables.

Malgré toutes ces perturbations et modifications de fonctionnement, la vie des Plesséens continuait.

  • S’agissant de l’accès à la culture pour nos élèves : comme vous le savez, la médiathèque du Plessis-Trévise est territoriale. Le Territoire GPSEA a mis en place un accès à des ressources numérique gratuitement. Des livres numériques, la presse et des revues thématiques, des formations diversifiées ainsi que la plateforme Eurêka sont accessibles à tous (adhérents et non adhérents de la médiathèque).
  • S’agissant de la distribution de denrées alimentaires : dès le début de la crise, le CCAS s'est rapproché de ses partenaires locaux avec lesquels il travaille depuis plusieurs années, ainsi que de l'EDS pour que les personnes et familles en difficultés puissent continuer de bénéficier d'un service de distribution de denrées alimentaires. Notez que l'épicerie sociale du Plessis-Trévise, "L’Escale", est fermée du fait de la fragilité d'une majorité des bénévoles. La directrice de l'épicerie s'est proposée à préparer à la demande des colis que le CCAS distribue. Les partenaires associatifs (Croix Rouge, Restos du Cœur, Secours catholique) nous ont tous adressé leurs process de fonctionnement pour plus d’efficacité.
  • S’agissant du Centre Territorial Ambulatoire : j'ai pris l'initiative, en associant mon collègue Maire de la Queue-en-Brie à la mise en place d'un Centre Territorial Ambulatoire en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé qui a un triple objectif :

    - endiguer la saturation de notre système de prise en charge,
    - contribuer à lutter contre la propagation du virus Covid-19,
    - soigner les patients qui ont été touchés.

    Le CTA du Plessis-Trévise n'a pas pour vocation première de tester les patients ; les laboratoires et les hôpitaux étant les mieux équipés pour le faire. C'est l'Agence Régionale de Santé qui pourrait, dans le cadre d'un dépistage de masse, lui donner ce type de prérogative.

    Depuis maintenant quatre semaines, notre centre remplit efficacement sa triple mission et je veux ici saluer le professionnalisme et le dévouement du personnel soignant, de nos agents communaux, des élus et des bénévoles qui y sont mobilisés chaque jour de la semaine, y compris le week-end.

  • S’agissant des distributions de masques aux professionnels : avec l’aide de la Région, j’ai pu distribuer des masques à l’ensemble des personnes qui sont en première ligne au quotidien : notre personnel soignant, nos agents et policiers municipaux, nos commerçants et nos pharmaciens.
  • S’agissant de la distribution de masques à toute la population : en parallèle des actions menées par la municipalité pour préparer le déconfinement, j’ai souhaité pouvoir équiper l'entièreté de la population de masques en tissu. En ce sens une commande a été effectuée afin de recevoir des masques, adultes et enfants, homologués. Dès qu'une date de livraison de cette commande sera indiquée par le fournisseur, l'information vous sera communiquée. En attendant, les modalités de distribution de ces masques sont à l'étude afin, le moment venu, de pouvoir l'organiser de la manière la plus sécurisée, dans le respect des distanciations et gestes barrières limitant le risque de propagation du virus.
  • S'agissant des violences envers les femmes : la période de confinement est malheureusement propice à une augmentation dramatique des violences intrafamiliales. La Ville relaye les informations officielles (numéro d’urgence du 3919 notamment) et mène une campagne active de communication sur internet. Les pharmacies sont également des relais de l’alerte et une cellule d’écoute psychologique a été mise en place. Par ailleurs, nous sommes en lien avec les services sociaux du Département et le commissariat de Chennevières-sur-Marne. Enfin, l'affiche d’information à la lutte contre les violences intrafamiliales a été communiquée aux bailleurs et syndics d'immeubles pour un affichage généralisé dans les halls d'entrée.
  • S'agissant de la communication envers la population : chamboulée par l’impossibilité de faire paraître et distribuer le Plessis-mag’, la communication envers la population a été concentrée sur les outils numériques à notre disposition. La page d’accueil du site de la ville a entièrement été dédiée aux informations institutionnelles et pratiques relatives à la crise du Covid-19. La page facebook et les journaux électroniques ont été, depuis le début de cette crise, les relais principaux avec la population plesséenne pour la guider dans sa vie quotidienne et répondre à toutes ses questions. Enfin, en complément des outils numériques, la voie d’affichage chez les commerçants a été privilégiée pour pour diffuser les informations liées au Centre Technique Ambulatoire.

Pour finir, je tiens ici à saluer le dévouement et le professionnalisme des agents communaux, du personnel soignant, des ambulanciers, des pompiers, des policiers et gendarmes, des directeurs d’écoles, des caissiers, des éboueurs, des commerçants, des livreurs et des bénévoles, de toutes ces personnes placées en première ligne et tous mobilisées chaque jour sur le terrain.

Comme vous pouvez le voir, face à cette épidémie sans précédent, la municipalité a engagé des moyens exceptionnels pour répondre au mieux aux besoins des Plesséens. L’ensemble de ces différentes mesures continuera d’évoluer en fonction de l’amélioration, ou de l’aggravation que je ne souhaite naturellement pas, de la situation sanitaire et sociale.

Permettez-moi de terminer ce propos par le seul message qui vaille en cette période : on ne lâche rien, on continue la lutte contre le virus en respectant l’ensemble des consignes de confinement et des gestes barrières.

Je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi !

Didier Dousset,
Maire du Plessis-Trévise
Conseiller régional d’Ile-de-France

Retrouvez les dernières mesures locales sur notre page dédiée.


Remonter